Mercredi 24 novembre de 14h à 17h00 entrée libre   ECPC, Gonfreville l’Orcher

Education à l’image en Région

Avec Passeurs d’Images Normandie, nous partageons une conviction commune: l’éducation à l’image est un puissant levier pour le développement personnel et l’émancipation des individus. C’est ce que nous défendons au travers des actions que nous menons.

Afin de valoriser les réalisations des jeunes qui bénéficient  de ces actions, nous organisons ce temps d’échange et de projections privilégiés où se crée le dialogue entre eux et le public, sur leur expérience et le sujet qu’ils ont choisi d’aborder.

Oser Ecrire

35 min 26 – Intervenantes : Mélanie Leblanc et Cécile Patingre

Ce film a été réalisé par des femmes accompagnées par la mission locale de Lillebonne et le Centre social Arc en Ciel de Bolbec dans le cadre dun atelier d’écriture, dune correspondance les autrices Gabrielle Schaff, Perrine Le Querrec, et Barbara Pellerin et dun atelier de réalisation.
Synopsis :
Oser écrire, oser se dire, parler de soi, traduire en mots ses sentiments, leur faire confiance, plonger dans une aventure intime… Durant plusieurs mois, un groupe de femmes s’est réuni en atelier pour produire une correspondance écrite avec des autrices. Au fil des semaines, c’est par le biais de mots et de la littérature qu’une aventure humaine et artistique s’est tissée.  Ce film est l’écrin de cet échange.

Temporisons nos différences

7,24’-Intervenant : Michael Leclere

Ce film a été réalisé par des enfants et des parents accompagnés par le centre social des Andelys.

Synopsis :Des « tableaux » représentés au ralenti, exposent diverses situations explicites menant à une réflexion sur nos différences, quelles qu’elles soient. Prenant le parti dramatique ou parfois comique, ces derniers se veulent explicites quant aux intentions premières que les participants souhaitaient développer dans leurs propos.

Le mur, le bagage

17,02 – Intervenant : Michael Leclere

Ce film a été réalisé avec les adhérents de l’AID 76.

Synopsis : Ces deux courts-métrages ont été réalisés dans le cadre du projet Souffrances silencieuses pour nous faire partager le quotidien et le ressenti dadultes en souffrance psychique. Ces films témoignent du courage des participants qui sexpriment sur leur parcours de vie mais aussi de leur humour! 

Le monde d’après

17,54’ -Intervenants :Michael Leclere et Anthony Gandais

Des jeunes des quatre coins de la Normandie ont réalisé une série régionale. Chaque groupe a créé son épisode en partant d’un arc narratif commun. Les 2 épisodes présentés ont été réalisés par les jeunes de la MECS de Longueville-sur-Scie (Fondation Les Nids) et par les jeunes de la Maison des activités de Flers.

Synopsis :

Une  raffinerie a explosé dans une métropole normande, chargeant lair en microparticules. Toute la population est contrainte au port du masque.

  • Une bande de jeunes est confinée dans un foyer. Une fois de plus, transgressant les règles, certains dentre eux sont sortis sans masque. Ils seront durement punis si cela se réitère. Malheureusement, les masques ont disparu. Coincés à lintérieur, tous les regards sorientent vers le coupable idéal.
  • Après un confinement de 3 mois suite à l’explosion de l’usine, un groupe d’amis peut enfin se revoir et partager une journée ensemble.

Ange ou démon? (7,11’) – Ange, ce démon (6,43’)

Intervenant : Jean-Jacques Lion

Ces films ont été réalisés à la fois par des élèves de 6ème du collège Dunois de Caen et des jeunes de la MJC du Chemin Vert. L’idée était de partir d’un fait divers réel et de l’adapter en proposant deux versions selon deux points de vue différents.

Synopsis :

Un adolescent est agressé et harcelé suite à une « embrouille » entre amis : il aurait frappé le petit frère dune de ses camarades de classe pendant lentraînement de football…

Stéréotypes

(15’) Intervenante : Marie-Charlotte Bonamy

Deux films réalisés dans le cadre d’un atelier coordonné par l’association Du grain à démoudre sur la thématique des stéréotypes avec les jeunes de la Fabrique Quartiers Sud au Havre, et les jeunes du Centre Social Jean Moulin de Montivilliers.

Ces ateliers ont permis de donner la parole à des jeunes sur un sujet d’actualité et de développer chacun leur point de vue sur les clichés entre les femmes et les hommes.